LE MARKETING DU XXIe SIECLE:
MARKETING DE LA CAUSE

Un marketing global plus équitable, plus solidaire et responsable.


Quelles seront les nouvelles attitudes et les comportements sociaux
qui motiveront les consommateurs du XXIe siècle?

Les consommateurs de demain exigeront à prix équivalent,
voire même accepteront de payer un peu plus,
un produit qui sera fabriqué dans des conditions plus équitables,
plus solidaires et plus responsables.
Le rapport qualité/prix deviendra qualité-de-vie/qualité-prix.

Les consommateurs voudront de moins en moins
consommer sur le dos de la misère humaine

Si les media et les groupes de pression occidentaux se sont lancé dans une offensive sans précédent contre l’industrie de la sous-traitance des pays du Sud, notamment l’affaire National Labor Committee / Disney World en Haïti, c’est que les consommateurs sont de plus en plus concernés par le facteur qualité de vie derrière le produit. Le développement économique devra de plus en plus contribuer au développement humain et vice-versa. Le consommateur exigera que l’entreprise devienne plus juste, plus solidaire et plus responsable envers le milieux où elle évolue.

Comment, par qui, où, dans quelles conditions le produit sera t-il fabriqué? Les consommateurs seront de plus en plus sensibles aux problèmes sociaux et environnementaux mondiaux, et à leurs conséquences tant au Nord qu’au Sud dans un monde de plus en plus interdépendant.

Les droits des travailleurs sont-il respectés? Est-ce fabriqué par des enfants en bas âge, par des femmes abusées, au détriment de l’environnement? Est-ce que l’entreprise contribue à un développement durable? Est-ce que la chaîne commerciale est équitable, du petit paysan ou de l’ouvrier jusqu’au consommateur?

Autant de notions qui transformeront le marketing de masse du XXe siècle en marketing de la cause du XXIe siècle. Ce nouveau marketing s’annonce timidement, depuis une décennie déjà, par le marketing environnemental de type “environment friendly”.

Quelques exemples:

1-Le café sous label “commerce équitable” en Europe: aujourd’hui, près de 5% du café vendu dans des pays tels que la Belgique, l’Allemagne ou la France est vendu sous label “Commerce équitable” à un prix légèrement plus élevé. Le Commerce équitable est une nouvelle mentalité de commerce qui s’assure que toute la chaîne de production, du petit paysan à votre tasse de café, bénéficie à sa juste part de l’échange.

2-Benetton et les grandes causes mondiales: l’ensemble du budget publicitaire de la Compagnie Benetton est consacré à sensibiliser la clientèle sur les grandes causes qui touchent l’humanité: guerres, SIDA, racisme...

3-La Fondation Cultural Survival de Harvard University: un groupe d’étudiants et de professeurs de l’Université Harvard ont créé la Fondation Cultural Survival afin d’aider les indigènes des forêts de l’Amazonie. La Fondation achète des noix des indigènes, qu’elle commercialise dans un réseau de boutiques au Etats-Unis et dans le marché de la transformation alimentaire. Une partie des profits est versée au bénéfice des indigènes amazoniens.

4-Les vêtements de sports et l’engagement social: un fabriquant canadien de vêtements de sport (350 millions de $ de chiffres d’affaires par année) à récemment créé une nouvelle ligne nommée “green line” en collaboration avec le peuple de l’Equateur. Tout le processus de production est conçu en fonction de contribuer au développement durable et à rétribuer les employés selon une politique salariale et d’avantages sociaux progressifs. Cette ligne de vêtements, positionné à un coût supérieur, a connu la plus forte hausse de vente parmi tous les produits de l’entreprise.

5-Des banques Nord-américaines exigeront désormais que les emprunteurs commerciaux ou industriels s’engagent en matière environnementale et sociale: les banques conditionneront de plus en plus leurs prêts à la responsabilités sociales des emprunteurs.

Les entreprises du XXIe siecle

Les entreprises du XXIe siècle devront verser une juste part de leurs profits au bénéfice du milieux dans lequel elles évoluent. Leurs employés devront bénéficier de salaires et d’avantages sociaux plus justes et favorables à leur pleine participation dans la société. Elles devront contribuer au progrès humain.

Verrons nous bientôt, à l’intérieur des vêtements ou sur les emballages des produits de consommation, une adresse internet où le consommateur pourra consulter le pedigree societal ou le code d’éthique du produit? Le consommateur apprendra par exemple, que son vêtement aura été assemblé par une mère de famille en Haïti, qu’elle envoie ses 4 enfants à l’école, qu’ils sont en santé, qu’ils profitent d’un apport nutritif quotidien équilibré et vivent dans un environnement sain; que l’entreprise offre des conditions de travail et des avantages sociaux supérieurs, qu’elle contribue à un fonds pour l’éducation et la santé de ses employés et de leurs proches, qu’elle assure un milieux de travail sécuritaire, qu’elle applique une politique environnementale rigoureuse, etc...

L’Industrie haïtienne de la sous-traitance

L’Industrie haïtienne de la sous-traitance pourrait trouver à travers le marketing de la cause un positionnement compétitif où elle profiterait avantageusement de l’intérêt international dont Haïti bénéficie. Elle obtiendrait une couverture positive des media et l’appui des groupes de pression. Elle séduirait les consommateurs et les entreprises du Nord parmi les plus progressifs. Elle retrouverait la prospérité en investissant dans la qualité de la vie.


"Nous n’achetons pas qu’un produit,
nous achetons une qualité de vie"




Curriculum vitae Haiti Photos Contacts


Copyright © Stéphane d'Amours, 1998-2013, All rights reserved